Que souhaitons-nous pour nos enfants?

Comme promis, je reviens pour répondre à cette question : Qu’est-ce que j’espère quant à l’éducation de mes enfants ?

Si vous avez bien suivi, la réponse se trouve dans le sous-titre de mon blog ? Je souhaite que mes enfants deviennent des êtres humains autonomes, indépendants et épanouis !

Ok, me direz-vous, super projet, mais qu’est-ce que tu entends par là, quels sont tes réels objectifs ?

La première chose que j’ai réalisé, est combien le choix du vocabulaire est important. Du coup, j’ai sorti mon ami « le grand Larousse illustré », et j’ai cherché des définitions ; comme cela, nous pourrons nous mettre d’accord sur mes attentes

Comme la vie est pleine de surprises, au cours de la rédaction de cet article, j’ai reçu une amie pour le thé. Alors que nous discutons tranquillement autour de notre tisane, elle m’explique avoir réalisé que, pour éviter les déceptions, il fallait diminuer, voir supprimer les demandes, les attentes.

J’en profite donc pour faire le point, quelles sont mes demandes vis-à-vis des enfants que je peux supprimer où diminuer, et qu’elles sont les attentes « incompressibles » ; qu’est ce qui est important pour moi, pour l’image que les enfants renvoient de moi-même ? Qu’est ce qui est important pour eux, qui en fera des hommes et des femmes autonomes, indépendants et épanouis ? Mes attentes sont-elles légitimes, notamment par rapport aux véritables besoins de mes enfants ?

Tout d’abord, je me suis interrogée sur ce que j’attends de mes enfants ?

J’entends souvent des parents et des enseignants parler d’obéissance ; les enfants doivent obéir. J’ai d’ailleurs moi-même cette conversation régulièrement avec mon compagnon, puisque c’est le modèle éducatif que pratiquait la génération précédant la notre. Si l’on cherche la définition du mot « obéir » dans le dictionnaire, on trouve :

1/ Se soumettre à la volonté de quelqu’un, à un règlement. 2/ Exécuter les ordres.

A « se soumettre », faire preuve de soumission, là, on trouve : disposition à obéir, docilité. Bon, ce que je trouve particulièrement intéressant dans la définition de soumis, ce sont les exemples : Docile, enfant soumis ET Fille soumise : prostituée…. Heum, il y aurait de quoi réfléchir…. Est-ce réellement ce que l’on souhaite pour nos enfants ?

Donc, ceci étant posé, je ne souhaite pas que mes enfants fassent preuves de soumission ou d’obéissance aveugle envers les adultes (et notamment car certains adultes ne sont pas bienveillants)

J’aime à penser que ce que j’attends de mes enfants est qu’ils fassent preuve de respect, le Larousse nous indique que le respect est le « sentiment qui porte à traiter quelqu’un ou quelque chose avec de grands égards, à ne pas porter atteinte à quelque chose ».

C’est ce que j’attends de mes enfants; qu’ils respectent les humains (les adultes comme les enfants), mais aussi la nature et toutes les formes de vie, les objets… etc

Et vous, quelles sont vos attentes ? N’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article !!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

2 thoughts on “Que souhaitons-nous pour nos enfants?

    • VirGinny says:

      Et oui Evan, même le coucher des enfants est un challenge quotidien! 😉
      Bon, il est vrai que personnellement j’ai pris l’option “pas d’école demain“, ce qui me laisse plus libre au moins sur le soucis des horaires du coucher!
      Au plaisir de discuter éducation avec toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *